RÉALISÉ

PROGRAMME

MOBILIER URBAIN VÉGÉTAL

LIEU

VANNES (56)

SURFACES

40 m²

COÛT

1 000 € HT

CLIENT

VILLE DE VANNES

ANNÉE

2015

EQUIPE

TRACKS / CFA KERPLOUZ

PARTENAIRES

LOBODIS / CAT BAIN-DE-BRETAGNE

THÈME 

DES JARDINS DANS LA VILLE

CERTIFICATION

100% RÉ-EMPLOI /  100% BIO-SOURCÉ

PHOTOGRAPHIES

TRACKS

Cette installation s’inscrit dans le cadre du festival « des jardins dans la ville », organisés par la ville de Vannes. Avec comme objectifs de poursuivre la végétalisation du centre-ville et la mise en valeur des espaces publics. La ville met à disposition quinze places afin de faire intervenir des paysagistes, des pépiniéristes, des artistes et des architectes sur ce thème du végétal en milieu urbain.

Au travers de ce festival, la ville souhaite également promouvoir le savoir-faire des acteurs locaux. Dans cette démarche, nous avons engagé ce projet avec le centre de formation Kerplouz LaSalle, basé à Auray, spécialisé dans les formations des métiers du paysage. La collaboration avec les apprentis en Brevet Professionnel option Aménagements Paysagers et la participation de leurs formateurs, nous a permis de développer nos mobiliers, notamment sur le choix d’essences végétales adaptées et sur la réalisation des fauteuils.

L’installation se revendique comme une mise en scène végétalisée. Elle se nourrit de l’imaginaire d’un paysage du littoral où l’identité esthétique se caractérise par la fusion du minéral et du végétal. Nous proposons l’installation d’un mobilier qui deviendra le support de la végétation. A titre expérimental, les assises végétales évolueront selon le rythme de pousse des végétaux et modifieront leurs aspects esthétiques tant au niveau de leurs formes que de leurs couleurs.

Pour réaliser cette installation nous nous sommes également fixés l’objectif supplémentaire d’utiliser des matériaux de récupération, et tous, d’origine végétale. (bois, toile de jute, terre, végétation, …).

Pour cela, nous avons sollicité la société LOBODIS, torréfacteur de café issu du commerce équitable et le C.A.T Bain de Bretagne qui assure la confection de ces produits. Dans une démarche de réemploi, nous avons ainsi pu récupérer des sacs en toile de jute servant au transport du café. Ils définissent la base de la conception du mobilier. Ces sacs sont remplis d’un mélange de terre végétale, d’engrais naturel et de copeaux de bois, assurant une base fertile pour les végétaux. Les sacs sont ensuite empilés selon une forme pyramidale permettant d’assurer la croissance verticale des plantes, mais assurant également une forme d’assise. L’ensemble est maintenu par des sangles en toile de jute, entrelacées au fur et à mesure de l’empilement. La matière organique poreuse des sacs laisse pénétrer l’eau, leur texture finement quadrillée permet aux pousses de traverser leur surface et devient un terrain d’accroche à leur expansion. Pour assurer la fonction d’assise, un caillebotis en bois vient se lover sur la partie avant du mobilier, il est fixé de manière indépendante sur des sangles en toile de jute et assemblé à l’empilement des sacs.

Le développement des végétaux est favorisé selon deux techniques ; Le semis, mélangé à la terre à l’intérieur des sacs et La plantation en micro-mottes. Les différents fauteuils sont « thématisés » par essence : gazon, sédum, vivaces et plantes aromatiques.

La composition d’un mobilier simple et rationnel permet, dans une logique de multiplication, des assemblages différents de chaque unité pour créer un ensemble adaptable aux espaces qui les accueillent. On peut ainsi imaginer toutes sortes de scénarios urbains, du fauteuil autonome à un assemblage par paire, côte à côte, dos à dos, face à face, etc.